Il arrive que le cinéma indépendant américain, propose des films qui sortent du lot. « Le monde de Charlie » est le dernier exemple en date, malheureusement passé inaperçu à