F1 : Première Course, première pôle, premier doublé…

Hier, 29 mars, s’est ouvert la saison 2009 de Formule 1. Tout le monde annonçait une redistribution des cartes dans la hiérarchie suite aux modifications techniques, cette première course, courrue sur le circuit de Melbourne en Australie ne nous aura pas déçue.

En arrivant mercredi à Melbourne, les dix écuries ne savaient pas à quoi s’attendre. L’intersaison ayant été marqué par un changement de règlement, notamment au niveau technique. Agrandissement de l’aileron avant, réduction de l’aileron arrière, suppression de tous les appendices aérodynamiques qui appuyaient la voiture au sol, mise en place du système KERS, et j’en passe.

Les essais hivernaux auront permis aux écuries de se faire une idée des forces en présence mais comme chaque année, dès que débute la saison, c’est l’inconnue.

Ainsi, avant ce premier grand prix, les seules certitudes que l’on pouvait avancer étaient que McLaren-Mercedes n’était pas dans le coup, que trois équipes (Williams, RedBull et Toyota) étaient soupçonnées d’avoir des éléments non conformes au réglement, et que Brawn GP et Sébastien Buemi (pilote Toro Roso) allaient faire leurs débuts en grand prix.

Vendredi et Samedi, lors des essais libres du grand prix, une première évidence s’imposa : les voitures soupçonnées (plus haut), occupent six des sept premières places. La deuxième étant que les Brawn-Mercedes confirment ce qu’elles avaient montré cet hiver, elles sont compétitives… Et elles le prouvent samedi après-midi, lors des essais qualificatifs, Jenson Button (Brawn n°22) réalisant la pôle position devant son coéquipier (Rubens Barrichello), reléguant les tenors du championnat (Ferrari, McLaren et Renault) derrière.

A 8h00 heure française, le départ de la saison 2009 est donné.
Dès le premier virage, Button prend la tête de la course, devant Vettel et Massa, Barrichello ayant loupé son envol. Le grand perdant de ce début de course est Fernando Alonso, qui se retrouve 14e, suite à un passage dans le sable pour éviter un accrochage.

Au 16e tour, Nakajima par en tête à queue, nécessitant l’entrée en piste du Safety Car. C’est alors la ruée vers les stands pour ravitailler…

En fin de course, alors que les deux Ferrari ont ababndonnées, Sebastien Vettel (2e) et Robert Kubica (3e) se percutent et abandonnent à seulement trois tours de l’arrivée. Le Safety Car entre alors pour la fin de la course, figeant les positions.

Jenson Button passe la ligne d’arrivée en vainqueur. Leader depuis le départ, il offre à Brawn GP sa première victoire pour sa première course. Barrichello et Trulli (Toyota) le suivent sur le podium.

Mais après la course, les choses changent encore puisque Trulli, qui avait déjà été pénalisé lors des qualifications, se voit pénalisé de 25 secondes pour avoir doublé sous régime de drapeau jaune. Les deux principales conséquences sont l’entrée de Sébastien Bourdais dans les points (8e, 1pt) et surtout Lewis Hamilton, le champion du monde en titre qui monte sur le podium, ce qui était presque inenvisageable jeudi…

Classement Pilote : 1. Button (10pts), 2. Barrichello (8pts), 3. Hamilton (6pts), 4. Glock (5pts), 5. Alonso (4pts), 6. Rosberg (3pts), 7. Buemi (2pts), 8. Bourdais (1pt).
Classement Constructeurs : 1. Brawn GP (18pts), 2. McLaren (6pts), 3. Toyota (5pts), 4. Alonso (4pts), 5. Williams (3pts), 6. Toro Rosso (3pts).

Prochain rendez-vous, le 5 avril à Sepang pour le Grand Prix de Malaisie…

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *