F1 : Button double la mise sous le déluge

Dimanche à Sepang, avait lieu le deuxième grand prix de la saison. Suite aux exigences des médias européens, le grand prix a débuté à 17 heures locales. Résultat : un demi grand prix, arrêté après 36 tours par une pluie torrentielle…

Pourtant, au moment du départ de la course, tout s’annonçait bien, quelques nuages noirs passaient au loin, évitant le circuit. Niko Rosberg est celui qui a pris le meilleur envol, passant en tête le premier virage. Fernando Alonso réussissant aussi un très bon départ, passant troisième au premier virage alors qu’il n’était que 9e sur la grille. Button parti en pôle position, la deuxième consécutive après l’Australie, n’étant que quatrième.
Alonso, beaucoup plus lourd en essence que ses adversaires parvient quand même à résister aux assauts pendant quelques tours.

Quand les premiers ravitaillements commencent, les directeurs d’équipes scrutent le ciel pour voir où est la pluie. C’est Räikkönen et Ferrari qui décident, les premiers de chausser les pneux pluies. Un pari risqué, car si la pluie ne tombe que quelques tours après, il sera trop tard, les pneus pluies seront « fusillés ».

Et quelques tours après, la pluie fait son apparition à l’opposé des stands et surprend Alonso, qui sort de piste. Il perd ainsi toutr le fruit de ses efforts. Dans les stands, c’est l’embouteillage, tout le monde s’arrête pour mettre des pneus pluie. Après ces arrêts, Button occupe la tête devant Rosberg et Barrichello.

Derrière, Webber sur sa RedBull et Glock sur Toyota opèrent une remontée spéctaculaire, Webber se payant même l’audace de doubler Heidfeld à l’extérieur dans le dernier virage.

Ces deux pilotes, sont repartis en pneus intermédiaires, ce qui semble être le bon choix, puisqu’ils pointent désormais en 3e  et 4e positions. Les autres pilotes repassent alors par les stands pour s’équiper d' »intermédiaires », plus performant… La pluie inonde désormais le circuit. Vettel en fait les frais et abandonne. La voiture de sécurité entre alors en piste mais les conditions climatiques sont chaotiques et la direction décide d’arrêter la course : Drapeau Rouge…

Pendant plus de 50 minutes, les commissaires de pistes hésitent à faire repartir les pilotes, mais la course ne repartira pas. Le classement est arrêté deux tours avant la neutralisation et comme les pilotes n’ont pu parcourir les 75% de la course nécessaire à l’atrribution complète des points, ils se partageront la moitié…

Le Grand Prix de Malaisie voit donc la victoire de Jenson Button (Brawn GP, 5pts), la deuxième consécutive, devant N.Heidfeld (BMW, 4pts) et T.Glock (Toyota, 3pts), suivent Trulli (Toyota, 2,5pts), Barrichello (Brawn, 2pts), Webber (RBR, 1,5pts), Hamilton (McLaren, 1pt) et Rosberg (Williams, 0,5pt).

Au classement des pilotes : 1. Button (15pts), 2. Barrichello (10pts), 3. Trulli (8,5pts), 4. Glock (8pts)…
Au classement constructeurs : 1. Brawn GP (25pts), 2. Toyota (16,5pts), 3. BMW et Renault (4pts)…

A noter que l’équipe MacLaren Mercedes sera entendue le 29 avril dans le cadre des mensonges fait par Hamilton aux commissaires de course en Australie. Si le pilote britannique s’est excusé, mais selon Bernie Ecclestone, grand patron de la F1, il se pourrait que l’équipe MacLaren soit purement exclue du championnat du monde 2009… (lire article ToileF1) Affaire à suivre !!

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *