F1 : Brawn GP imbattables ?!

Cette question peut se poser après la cinquième manche du championnat du mon de de Formule 1 qui se disputait en Espagne sur le circuit de Catalunya (près de Barcelone).

GP_Espagne_ToroRosso_2_En effet, si la domination des Brawn-Mercedes en début de saison était surprenante, tout le monde de la formule 1 pensait qu’une fois de retour en Europe, les « grosses cylindrées » que sont Ferrari, McLaren ou Renault reprendraient les choses en main. Mais tout le monde est forcé de constater à l’issu de ce grand prix que Brawn sera bien l’équipe à battre cette saison.

Après avoir signée sa 3e pôle de la saison, le britannique Jenson Button rate son départ dimanche et son coéquipier Barrichello se faufile. Trulli (Toyota) qui est parti en tête-à-queue après un accrochage avec Rosberg (Williams) se fait percuter par Sutil (Force India) suite à une manoeuvre hasardeuse, qui implique également les Toro Rosso de Buemi et Bourdais et la Renault de Piquet. Pour eux, le GP s’arrête après le premier virage… sauf pour Sutil, qui peut rejoindre son stand sous le régime de Safety Car.

Devant, la lutte fait rage entre les deux BrawnGP, parties avec la même stratégie. Mais Barrichello creuse l’écart sur son coéquipier. Au premier ravitaillement, Button s’arrête deux tours avant son coéquipier mais Barrichello s’arrête moins longtemps. Un changement de stratégie, le pilote brésilien passant de 2 à 3 arrêts aux stands.

A mi-course, Button est en tête alors que Barrichello a déjà dû repassé par les stands. Alors que Button ravitaille au 48e tour, il repart devant Massa, Vettel. Mais Barrichello et Webber doublent les deux hommes suite à un relais plus long.

Alors qu’on pense les positions figées pour la fin de course, l’écurie Ferrari demande à Massa de ralentr pour économiser le carburant, ce dernier n’en ayant pas assez pour finir la course… Il est donc contraint de laisser s’échapper Vettel et même Alonso, réussissant juste à contenir les assauts de Heidfeld pour franchir la ligne en 6e position et s’immobiliser juste après, en panne sèche !

espagne2009-course_24_Jenson Button remporte donc son cinquième grand prix, le quatrième cette saison, devançant son coéquipier Barrichello, Webber  et Vettel sur RedBull et Alonso sur Renault.

Au classement pilotes : 1. Button (41pts), 2. Barrichello (27pts), 3. Vettel (23pts), 4. Webber (15.5pts) …, 7. Alonso et Hamilton (9pts), …, 15. Bourdais (1pt)…
Au classement constructeurs : 1. BrawnGP (68pts), 2. RedBull (36,5pts), 3. Toyota (26,5pts),… 5. Renault (9pts)…

A noter un début de polémique à l’issue de ce Grand Prix, Rubens Barrichello mettant en doute les consignes d’équipe, qui auraient privilégié son coéquipier… On se rappelle qu’au temps où le brésilien était chez Ferrari, il avait déjà fait les frais de la stratégie d’équipe au dépens de son équipier, le directeur sportif étant à l’époque Ross Brawn… Mais du côté de l’écurie, on assure ne pas avoir privilégié Button et avoir préféré mettre les oeufs dans deux paniers différents !!

Prochaine manche, le dimanche 24 mai, sur le circuit urbain de Monte Carlo pour le Grand Prix de  Monaco…

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *