Guinness fête ses 250 ans avec un million de visiteurs

Fondée en 1759 par Arthur GUINNESS, la marque de bière la plus connue au monde a dignement fêté ses 250 ans d’existence en 2009, en accueillant plus d’un million de visiteurs au GUINNESS Storehouse, le musée et monument le plus visité d’Irlande.

Une pinte de GUINNESS sous pression…
La bière GUINNESS est ce que l’on appelle une « Stout ». Elle est  produite à base d’eau, de malt d’orge, de houblon et de levure de bière. Sa couleur brune provient des malts hautement torréfiés et de grains d’orges grillés. La couche de mousse qui apparait lors d’un service pression est due à l’ajout d’azote. Elle sera servie à 6°C, le plus souvent en pinte (50 centilitres) et il faudra au serveur environ deux minutes (119,5 secondes précisément) pour la servir. Il devra d’abord servir 70% de la GUINNESS avant de la laisser reposer  pour que les bulles se stabilisent et que le chapeau de mousse redescende. Le serveur pourra alors terminer de servir cette pinte en dessinant le plus souvent un trèfle sur la mousse.

Une Histoire de 250 ans
En 1759, un brasseur irlandais du nom d’Arthur GUINNESS créé sa propre brasserie, d’une superficie de plus d’1,6 hectares, en signant un bail de 9000 ans avec la ville de Dublin. Située en plein cœur de Dublin, à la porte de St James, à deux pas de Phoenix Park ou de la Cathédrale St Patrick, la brasserie GUINNESS fait partie de la vie quotidienne des Dublinois.
Au XIXe siècle, GUINNESS profite de l’empire britannique pour s’exporter et s’imposer en 1886 comme la plus importante brasserie mondiale, produisant plus d’un million deux cent mille barils par an. En 1914, la brasserie produisait trois millions de barils chaque année.
Depuis 1997, GUINNESS est la propriété de la multinationale DIAGEO, leader mondial sur le marché des alcools et spiritueux, qui contrôle également des marques comme Kilkenny, Smithwick, Smirnoff, Johnnie Walker, Bushmills ou J&B.

Si la marque est également connue internationalement, c’est aussi grâce aux campagnes publicitaires qui ont marquées l’histoire. Le symbole de cette réussite est le Toucan, qui apparaît sur les affiches à partir des années 1940 et qui reste associé à la marque depuis plus de soixante-dix ans (voir quelques publicités ici).

Enfin, petit clin d’œil à l’Irlande, GUINNESS utilise comme logo, une harpe, symbole de l’Irlande. Mais si vous regardez bien, l’instrument utilisé par GUINNESS est inversé par rapport aux armoiries irlandaises.

Un musée à la gloire de GUINNESS
En 2000, ouvre dans des bâtiments de la distillerie, inoccupés depuis 1988, le GUINNESS Storehouse, un musée à la gloire de GUINNESS sur sept étages. Au centre du musée, se dresse un espace en forme de pinte géante. Les visiteurs peuvent découvrir le processus de fabrication de la GUINNESS, un retour sur les campagnes publicitaires de la marque et sur l’histoire de GUINNESS, vieille d’un quart de millénaire.

En neuf ans d’existence, plus de 7,5 millions de visiteurs ont découvert l’univers de GUINNESS et sont montés jusqu’au bar panoramique, dernière étape du musée. Pour la seule année 2009, plus d’un million de personnes ont pu admirer la vue sur la capitale irlandaise depuis ce bar, en dégustant une pinte de GUINNESS, offerte à l’entrée du musée.

Seule ombre à ces festivités du 250e anniversaire, un incendie qui s’est déclenché le 21 décembre 2009 dans des bâtiments vides de la Distillerie de St. James Gate, mais qui n’a fait heureusement aucune victime.

Quelques liens…
« Guinness Storehouse draws 1m visitors », Article du 14 Janvier 2010 publié dans The Irish Times
Le site officiel de Guinness
Le site officiel du Guinness Storehouse
Mon album photos de la visites du Guinness Storehouse en 2009

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *