Audi marque les 24 Heures du Mans 2011

Quelques heures après le drapeau à damier qui a conclu les 24 Heures du Mans 2011, retour sur cette 79e édition qui a vu la victoire d’Audi, pour la dixième fois de son histoire. Quatorzième aventure au Mans pour ma part, pour une des courses les plus palpitantes depuis plusieurs années…

audi-r18-mcnish-accident-24h-le-mans

Accident de l'Audi R18 d'Allan McNish

Il est 15 heures samedi quand Jean Todt, le président de la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) donne le départ des 24 Heures du Mans 2011. 56 voitures s’élancent pour la plus célèbre course d’endurance au monde, devant près de 250.000 spectateurs.

1er fait de course, l’accident de l’Audi de McNish

La course commence tranquillement quand après 50 minutes de course, l’Audi R18 n°3 d’Allan McNish percute une Ferrari dans les Esses du Tertre-Rouge et percute le mur dans un accident impressionnant. Heureusement, le pilote, comme la dizaine de spectateurs présents au abords de l’accident s’en sortent indemnes.

Après plus d’une heure sous régime de Safety Car, la course reprend son cours, pendant que l’ambiance dans le village bat son plein avec notamment le concert du groupe Razorlight, comme sur les parkings où les apéros-repas s’éternisent dans la nuit.

2e fait de course, l’accident de l’Audi de Rockenfeller

Mais sur la piste, à 22h50, l’Audi R18 n°1 de Mike Rockenfeller termine dans le mur à Indianapolis, après avoir percuté une Ferrari en voulant la doubler. Une série noire pour Audi qui perd sa deuxième voiture après un accident impliquant une Ferrari. Le choc contraint à la neutralisation de la course pour des raisons de sécurité. Deux heures de neutralisation avant de reprendre la course et pour d’autres, d’aller dormir…

Une nuit fraiche sur le circuit du Mans (environ 7°C pour une nuit à la belle étoile, c’est pas chaud !) au son des moteurs de Peugeot, Audi et autres Corvette. Le réveil est difficile, et on se remet rapidement dans la course, pour apprendre qu’une nouvelle neutralisation a eu lieu dans la nuit après l’accident de la Lola Toyota n°13.

Un petit déjeuner pour se remettre en forme à base d’oeufs, de bacon et de café et c’est parti pour un petit tour du village et pour apprendre la sortie de route d’Alexander Wurz, le pilote de la Peugeot 908 n°7, qui a détruit l’avant de sa voiture mais a pu repartir après une réparation éclaire des mécaniciens de Peugeot, en moins de 15 minutes.

Dimanche midi, à trois heures de l’arrivée, le sprint final est lancé entre l’Audi R18 n°2 en tête et la Peugeot 908 n°9, séparées de moins d’une minute. Lorsque le drapeau à damier s’abat sur cette 79e édition, l’Audi devance la Peugeot de seulement 13 secondes… Autant dire rien après 24 heures et près de 5.000km de course !

24-heures-du-mans-2011-audi-r18-vainqueur

Audi R18 TDI n°2, vainqueur des 24 Heures du Mans 2011

Podium Général des 24 Heures du Mans 2011 :

  1. Audi R18 TDI n°2, Marcel  FASSLER (All) – André LOTTERER (All), Benoît TRELUYER (Fra)
  2. Peugeot 908 n°9, Sébastien BOURDAIS (Fra), Simon PAGENAUD (Fra), Pedro LAMY (Prt)
  3. Peugeot 908 n°8, Stéphane SARRAZIN (Fra), Franck MONTAGNY (Fra), Nicolas MINASSIAN (Fra)

Encore un bon week-end ! Rendez-vous en 2012 pour la 80e édition des 24 Heures du Mans et ma 15e participation à cette course légendaire…

Quelques heures après le drapeau à damier qui a conclu les 24 Heures du Mans 2011, retour sur cette 79e édition qui a vu la victoire d’Audi, pour la dixième fois de son histoire.

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *