France vs Irlande : Approche différente pour l’usage du web

irlande-usages-web

Quelques semaines après un voyage en Irlande, à Dublin, un constat semble s’imposer… La France est en retard pour ce qui est de l’utilisation du web et de ses technologies.

Au cours de nos balades au coeur de la « ville du gué aux claies » (Balie Átha Cliath, le nom de Dublin en gaélique), le monde 2.0 se présente à chaque coin de rue. Des flash-codes, des liens web, des logos de réseaux sociaux, le web est dans la rue.

Rien de très scientifique dans cet article, juste un constat de touriste, qui compare avec ce qu’il ce qu’il connait le mieux, son environnement quotidien. Petit touriste étranger sans forfait international, je me suis rabattu sur l’utilisation du WiFi dans les lieux publics. Objectifs, partager mon aventure sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Foursquare et Instagram), trouver des activités, s’orienter dans Dublin ou encore, suivre l’actualité…

Du WiFi partout, vraiment partout…

A Dublin, chaque lieu public propose un accès à Internet par WiFi, le tout gratuitement et sans la contrainte de remplir un questionnaire long et fastidieux (surtout depuis un smartphone). Qu’il s’agisse d’un petit commerce, un restaurant, un hôtel, un pub ou un service public, le WiFi est accessible librement.

Une offre WiFi qui contraste avec la France. L’accès à Internet dans les commerces en France est encore (trop) parcellaire, se limitant souvent aux hôtels (accès réservé à la clientèle), aux restaurants, notamment les fast-foods ou encore les bars/brasseries/coffee shop de grandes villes, moyennant, comme mentionné plus tôt, le remplissage d’un formulaire d’accès.

Sur ce point, la France est en retrait, même avec le développement des bornes/hotspots WiFi en France depuis plusieurs années, il est parfois difficile de se connecter, particulièrement lorsque de l’on s’éloigne des villes et des bornes.

Néanmoins, pour développer internet dans les villes de France, un label Villes Internet a été créé en 1999, pour mettre en avant les collectivités qui œuvrent pour une démocratisation des TIC. Les villes labellisées Internet reçoivent des Arobases (de 1@ à 5@).

Le QRcode, un code barre contesté… et contestable ?

Régulièrement mis en doute dans de nombreux articles, souvent contesté, parfois annoncé comme mort, le QRcode est toujours un outil utilisé, notamment par les offices de tourisme en France. Mais les QRcodes restent un épiphénomène en France.

En Irlande au contraire, le QRcode est partout ! Sur les flyers, les bus, les affiches et même en 2m x 2m sur les devantures des boutiques. Avec la démocratisation des smartphones, le QRcode semble le moyen le plus rapide pour accéder au site de la boutique ou de plus en plus à sa page Facebook.

« Trouvez nous sur Facebook » comme une invitation

L’Irlande, l’autre pays de Google, est aussi « Facebook-friendly ». En effet, chaque commerce, bar, restaurant, propose sur ses flyers, cartes, menus ou façades, un logo Facebook, invitant à rejoindre la page Facebook du commerce. « Find Us on Facebook » a même parfois remplacé le lien vers le site internet.

En France, on a encore du mal avec les réseaux sociaux. Les grands groupes commerciaux utilisent de plus en plus Facebook dans leurs publicités, mais les petits commerces n’ont pas encore le réflexe d’avoir une présence sur les réseaux sociaux d’une part et d’en faire la promotion sur leurs flyers/prospectus. Alors de là à apposer un logo sur la devanture, n’en parlons même pas !

Une autre culture ? Une autre approche de l’utilisation du web et des médias sociaux ? Une influence implicite de Google ? L’utilisation du web et de ses technologies diffèrent entre l’Irlande et la France, comme elle diffère dans chaque pays.

Mais un court séjour à Dublin m’a permis de constater qu’il y avait encore à faire pour démocratiser l’usage des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) en France…

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *