Vendée Globe 2012 : 4 abandons la première semaine !

vendee-globe-2012--macif-françois-gabart

Les 20 skippers du Vendée Globe 2012-2013 ont pris le départ de la plus célèbre course autour du monde à la voile et en solitaire, samedi dernier, 10 novembre 2012 à 13h02. Après une semaine de course, la course a déjà fait plusieurs victimes, forcés à l’abandon.

Le premier incident de course arrive avant le départ de ce septième Vendée Globe, Bertrand de BROC sur son bateau Votre Nom Autour du Monde est percuté par un bateau-assistance, occasionnant un trou dans la coque. Résultat, le skipper rentre au port des Sables d’Olonne et repartira le dimanche au petit matin.

Le premier abandon arrivera le dimanche 11 novembre. C’est le skipper Marc GUILLEMOT sur Safran qui doit quitter la course après une rupture de la quille de son bateau. Rentré au port des Sables d’Olonne le samedi après 17 heures, Safran doit abandonner, ne disposant pas de quille de rechange.

Deux autres abandons sont également à enregistrer, suite à une collision avec un chalutier au large du Portugal pour Kito de PAVANT sur Groupe Bel (le 12 novembre) et Louis BURTON sur Bureau Vallée (le 14 novembre).

Enfin, le quatrième et dernier abandon de cette première semaine de course est celui de Samantha DAVIES sur Savéol, la seule femme au départ de ce Vendée Globe est contrainte à l’abandon suite à un démâtage au large de l’île de Madère.

vendee-globe-2012-week1

Armel Le CLEACH’ termine la première semaine en tête

Côté course, la première semaine est marquée par le bon départ du jeune François GABART sur MACIF, qui pour son premier Vendée Globe a pris la tête dès le départ de la course. La fin de la semaine fut marquée par le retour d’Armel LE CLEACH’ sur Banque Populaire, qui l’a doublé jeudi.

Après 8 jours de course, les premiers concurrents ont passé le Cap Vert, au large du Sénégal et descende vers la Zone de Convergence Intertropicale et l’équateur. Ils ne sont plus que 16 en course et le polonais Zbiniew Gutkowski ferme la marche.

A suivre…

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *