Assises du Tourisme : Rester leader mondial, enjeu vital pour la France

assises-tourisme-france-2014Lancée le 26 Novembre 2013, par la Ministre en charge du Tourisme de l’époque, Mme Sylvia Pinel, les Assises du Tourisme devaient permettre d’élaborer un programme d’action pour que la France reste la première destination touristique mondiale.

Les Assises du Tourisme Français se sont clôturées le jeudi 19 juin 2014 au Quai d’Orsay,  en présence de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires Étrangères et du Développement International et de Mme Fleur Pellerin, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce Extérieur et de la Promotion du Tourisme.

Clôture des Assises du Tourisme, le 19 Juin 2014

A cette occasion, le gouvernement a pu présenter une stratégie d’ensemble qui vise à dynamiser le secteur du Tourisme, essentiel pour la France.

En effet, les richesses de l’histoire, du patrimoine et des paysages de la France ont permis de devenir depuis de nombreuses années, la première destination touristique mondiale. La France accueille chaque année plus de 80 millions de visiteurs étrangers, loin devant les États-Unis (67 millions) et l’Espagne ou la Chine (58 millions).

Le Tourisme est aussi un secteur essentiel de l’économie française. C’est l’un des premiers secteurs d’activité avec plus de 7% du PIB et c’est surtout un important pourvoyeur d’emploi avec plus de deux millions d’emplois (directs et indirects) liés au tourisme.

Cependant, le tourisme n’est toujours pas une priorité politique (la preuve avec le dernier remaniement ministériel avec la suppression du Ministère du Tourisme au profit d’un Secrétariat d’Etat à la promotion du Tourisme), alors que la France perd aujourd’hui des parts de marché face aux autres pays, notamment émergents comme la Chine, la Turquie ou la Malaisie.

Devenu un secteur très concurrentiel, le Tourisme connait des changements profonds, notamment à cause (ou grâce) au numérique. Des changements qui n’ont pas été forcément pris en compte en France et la « compétitivité touristique » de la Destination France en a été victime, reléguée au 7e rang mondial…

12 propositions pour que la France reste le leader mondial du Tourisme

L’Institut Montaigne et la CCI Paris-Ile-de-France proposent 12 idées pour que la France reste la première destination touristique mondiale, en se structurant et en devenant plus compétitif.

Ces propositions visent notamment à mettre en avant la promotion de marques à forte notoriété à l’étranger : Paris, French Riviera, Loire Valley, Bordeaux, Normandy ou French Alps & Mont Blanc, notamment en ligne, avec des équipes dédiées et compétentes (référencement, community management, gestion de sites, etc.).

L’étude met également en avant le besoin un plan marketing précis, privilégiant la qualité sur la quantité et définissant la qualité d’accueil et de service aux touristes comme des fondamentaux.

Autres points essentiels : le renouvellement de l’offre touristique, le développement et la modernisation des infrastructures (transports, hébergements, etc.), la réforme de la formation aux métiers du tourisme, en favorisant notamment l’alternance dans les formations.

Télécharger l’étude : cliquez ici

Tourisme et Numérique : l’avenir de la France

La nouvelle Secrétaire d’État chargée de la Promotion du Tourisme, Fleur Pellerin, était encore, il y a quelques semaines, en charge du numérique dans le gouvernement. Un changement qui pourrait être une chance pour le Tourisme en France !

Interrogée sur l’importance du tourisme numérique pour la France, Fleur Pellerin a expliqué : « il faut se concentrer sur les vagues d’innovations qui sont en train d’arriver. Notre force est d’être le pays le plus visité au monde […] nous voulons devenir les champions du m-tourisme. Aucun pays n’est pour l’instant en pointe sur cette question et nous pensons que la France a vraiment une carte à jouer ».

Une carte à jouer qui passe par le développement d’« applications très innovantes et utiles pour enrichir l’expérience du touriste : des applications de géolocalisation, sur la réalité augmentée, des recommandations de restaurants, d’activités… » a précisé la Secrétaire d’État. A suivre !

Sources : L’entreprise, Institut Montaigne, Ministère des Affaires Etrangères

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *