Une vie meilleure… à quel prix ?

une-vie-meilleure

Mercredi 4 décembre 2012 est sorti dans les salles, le film de Cédric Kahn, « Une vie meilleure » avec Guillaume Canet et Leila Bekhti.

Une chronique de vie ordinaire, d’un couple (Yann et Nadia) qui se lance dans un projet un peu fou, ouvrir un restaurant au bord d’un lac. Ils trouvent l’endroit idéal mais ce dernier nécessite d’importants travaux de rénovation.

On entre alors dans la spirale du surendettement, des crédits à la consommation qui s’accumulent comme les dettes… Toutes les dérives du crédit revolving, qui poussent de plus en plus de gens vers la précarité

Alors que le report de l’ouverture du restaurant assombrit un peu plus l’avenir de son couple, Nadia (Leila Bekhti) accepte un travail au Canada et confie son fils, Slimane à Yann. Mais Nadia ne donne bientôt plus signe de vie et Yann (Guillaume Canet) se retrouve à élever un jeune enfant de 10 ans, tout en remboursant ses dettes (auprès des banques et d’un marchant de sommeil)…

Une fresque sociale, filmée à la manière d’un documentaire et mise en valeur par deux acteurs de talents. Guillaume Canet confirme son rang jouant dans des registres multiples allant du rire à la colère et la violence. Leila Bekhti est excellente un rôle plus sombre et valide son César de Meilleur Espoir Féminin remporté en 2011. Enfin, le meilleur espoir de ce film est peut être Slimane Khettabi (qui joue le fils de Leila Bekhti), très juste dans son rôle.

Une bonne raison de rentrer dans un cinéma

Une vie meilleure… à quel prix ?

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *